UNSA IESSA impression UNSA IESSA

Supervision 4-Flight : un bond vers le passé !

La fin des ateliers RCMS (outil THALES) confirme les craintes sur ce produit : il n’est pas à la hauteur !

Un outil vieillissant et dépassé

L’outil RCMS proposé est une version re-liftée d’une supervision dont la conception remonte à la fin du siècle dernier.

Des lacunes inacceptables et bloquantes

Gestion de la fenêtre d’alarme (absence de notion d’acquittement et de clignotement des alarmes), absence de fonction macro-commande et commande sur sélection multiple impossible, absence de certaines fonctions de supervision réseaux et système (routage et adjacence inexploités), ... La liste des carences est longue : nous faisons le constat d’un outil de supervision "basique". Les informations fonctionnelles des positions de contrôle et la gestion des cartes dynamiques ne seraient pas remontées à RCMS, ce qui contraindrait à l’ajout d’un poste COFLIGHT-OPSUP en salle de supervision.

Une configuration hors ligne complexe

Absence de concept d’objet générique, création et copie de nouveaux objets en BDD impossible, possibilité de définir des équations de synthèses restreinte au niveau graphique. L’éditeur de synoptique proposé est simpliste et a des lacunes flagrantes par rapport à nos outils actuels : pas de fonction de rotation, pas de synoptiques génériques, pas de possibilité de créer une bibliothèque d’objets graphiques... La modification d’une configuration RCMS sur site sera complexe et les possibilités fortement limitées.

Un outil peu évolutif et du mépris en réponse à nos besoins.

Loin d’égaler nos supervisions actuelles, THALES rechigne à faire évoluer RCMS, ne serait-ce que pour se mettre au niveau, allant jusqu’à dire : "On ne va pas vous refaire un GDS". Et qu’en est-il de nos besoins ? En réponse, les équipes THALES adoptent une attitude méprisante envers les participants, expliquant en substance : "On va vous expliquer quoi et comment superviser avec RCMS". Ce comportement est inacceptable envers les représentants du client DSNA. Il va sans dire que cet outil, déployé comme tel, n’évoluera pas ou très peu. Et que toute évolution se fera à prix d’or...

Interface en anglais

Ce qui pourrait ne pas être un inconvénient à la base le devient par l’exploitation et l’interprétation des historiques et messages d’incident. Malgré tout, un industriel Français se doit de proposer un outil conforme à la législation Française (LOI n°94-665 du 4 août 1994).

Un maigre espoir malgré tout

Sur les conseils de nos experts de la DTI, THALES a accepté d’étudier l’utilisation d’un SCADA moderne (progiciel de supervision) pour remplacer RCMS.

Pour l’UNSA IESSA, le constat est clair : RCMS n’est pas adapté aux besoins des services techniques et est inacceptable à l’échéance d’un déploiement de 4-Flight.


logo DOCUMENT 1750
(PDF, 128.3 ko)


Dans la même rubrique
UNSA IESSA - http://www.iessa.org