UNSA IESSA impression UNSA IESSA

Réunion effectif du 12/01/2012

Le 12 janvier dernier, les OS locales (UNSA-IESSA, USAC-CGT, SPAC-CFDT, SNNA- FO) ont été conviées pour une réunion « effectif » organisée par la direction du service technique du CRNA/SO.

Lors de la dernière CAP/IESSA, 2 AVE CRNA/SO sur 4 n’ont pas été ouverts. Avec une baisse de 3% et sans concertation préalable, la RGPP s’est appliquée brutalement sur le corps des IESSA. Pour éviter une baisse trop importante dans certains services, la DSNA a choisi de ne pas ouvrir tous les AVE demandés : ce fut le cas pour le CRNA/SO qui a eu la malchance d’avoir des départs en retraite à ce moment-là.

L’effectif de référence du CRNA/SO est composé du BO (Besoin Opérationnel) soit 64 IESSA, de 15 cadres (à partir d’assistants de sub) auquel se rajoute un IESSA en plus pour compensation d’activités syndicales (UNSA-IESSA). L’effectif de référence du CRNA/SO est donc fixé à 79 IESSA plus 1 pour activités syndicales.

Cet effectif de référence reste inchangé, mais tous les AVE ne seront pas ouverts. Aux 2 AVE non ouverts à la dernière CAP vient maintenant se rajouter un troisième, suite à la nomination de P. Petuya en qualité d’assistant de sub. Trois AVE seront donc demandés par le CRNA/SO :

• 1 AVE d’assistant de sub en remplacement de Y. Rapin (départ en avril 2012),
• 1 AVE pour remplacer G. Caillebeau (départ en novembre 2012),
• 1 AVE pour remplacer P. Petuya (nommé assistant de sub en janvier 2012).

Sur ces 3 AVE, combien seront réellement ouverts à la prochaine CAP ? Soyons lucides, 1 ou 2 postes ne seront probablement pas ouverts.

Il faut donc hiérarchiser les demandes. Les OS et l’administration sont d’accord pour demander en premier le poste d’assistant à RV. Pour les deux autres AVE, les avis divergent. La CFDT demande s’il est possible de ne pas stipuler la section à pourvoir et de choisir au moment de l’arrivée de l’IESSA dans le centre. Cette proposition est sensée, mais semble difficile à mettre en place, car SDRH (Sous-Direction des Ressources Humaines) demande une identification précise des postes demandés.

L’administration, soutenue par l’USAC-CGT, met en deuxième position le poste pour la section périphérique. L’administration a choisi la solution de facilité en classant ses demandes dans leur ordre d’arrivée.

Pour l’UNSA-IESSA, le sujet est plus complexe (voir l’encadré)

Les 2 AVE pour les sections radio et périphérique seront proposés en interne. Cependant, les mutations en interne resteront liées aux ouvertures effectives de poste en CAP.

Point de vue de l’UNSA-IESSA :

L’UNSA-IESSA récuse cette gestion des effectifs du CRNA/SO qui ne prend pas en compte les conséquences de la RGPP. Le DSNA nous a déjà informés que la baisse des effectifs des IESSA allait se poursuivre pour atteindre 6% en 2014 ; ce qui pourrait se traduire par une diminution du BO du CRNA/SO de 5 IESSA. L’administration centrale laisse les services gérer la pénurie en ne se préoccupant pas des conséquences pour les personnels.

Si nous ne sommes pas prévoyants, lucides et unis, le risque est grand qu’une partie des IESSA du CRNA/SO enchaîne les cycles de MO, tandis que l’autre multiplie les missions avec une baisse notable de personnels (MS, DMS, assistants de sub et au- dessus).

Autant il est possible de faire des efforts sur une courte période, autant il est inconcevable de le faire sur la durée sans dégrader, de manière importante, les conditions de travail.

Les IESSA du CRNA/SO font déjà beaucoup d’efforts et font preuve d’un grand professionnalisme.

Pour s’en rendre compte, il suffit de comptabiliser le nombre d’opérations de nuit (plus de 40 en 2011 dont presque la moitié à TE), le nombre de jours de récupération accumulés (570 jours à TE en 2010, autant à RV en 2011) et les cumuls des nombreux dépassements d’horaire de la section RADAR

Nous avons demandé à l’administration de nous communiquer le nombre de jours de récupération par année et par section, ainsi que les chiffres cumulés. Des DMS travaillent parfois sur 5 jours, réduisent leurs vacances pour mener à terme leurs missions, des IESSA en MO viennent suivre des formations statutaires pendant leurs jours de repos : tous accumulent les jours de récupérations. Qu’en sera-t-il avec une baisse des effectifs et l’arrivée de nouveaux systèmes ?

L’heure est au rassemblement pour que collectivement nous puissions définir nos priorités, gérer la répartition des effectifs en fonction de l’activité en section tout en maintenant le potentiel pour armer la supervision dans de bonnes conditions. Par exemple, nous devrons définir le nombre et le rôle des GO, la gestion des OCS, le maintien des AE MO pour les DMS et leur participation à l’armement de la supervision opérationnelle. Un GT devrait être lancé lors du prochain CT/S du CRNA/SO avec ces sujets de réflexion.

L’UNSA-IESSA sera présente et active pour protéger les IESSA et notre profession.


logo DOCUMENT 1694
Réunion effectif du 12/01/2012
(PDF, 101.8 ko)


Dans la même rubrique
UNSA IESSA - http://www.iessa.org