UNSA IESSA impression UNSA IESSA

Visite DSNA & DO 23 septembre 2011 Un tour d’horizon ; peu de réponses ; pas de scoop.

Le DSNA (Maurice Georges) et le DO (Eric Bruneau) sont venus à Lyon pour le projet CDM. Ils ont participé à un comité de pilotage pour préparer la signature d’un M.O.U. (Memorandum Of Understanding) entre les partenaires concernés. Ils ont rencontré, trop brièvement, les syndicats.

CDM :

L’UNSA-IESSA a déploré que le ST n’ait pas été invité à participer au comité de pilotage CDM. Suivre un projet d’un bout à l’autre est beaucoup plus efficace que d’impliquer la Technique seulement au moment où le matériel arrive. De trop nombreux projets DSNA souffrent du manque d’implication des IESSA en amont.

Nous avons rappelé les besoins en surface technique pour prendre en compte ces nouveaux systèmes. Les matériels risquant d’arriver avant la livraison des locaux provisoires. L’UNSA-IESSA a aussi demandé de prendre en compte ce système dans la quantification de l’effectif du ST. Nous avons rappelé que le simulateur, qui va évoluer vers un trisecteurs, n’est toujours pas intégré dans le calcul, tout comme les autocomms téléphoniques.

-  > Aucune réponse sur ces points...

Effectifs IESSA :

L’UNSA-IESSA a critiqué la méthode de gestion des ouvertures d’AVE pour la CAP d’automne. En particulier pour Clermont-Ferrand qui se voit refuser 1 AVE. La DT est dimensionnée à 14 ; il y a 1 CPA, soit -0,5 ; refuser un remplacement, c’est faire -1,5 soit plus de 10% de baisse d’effectif. La section concernée, RNAV, est déjà en difficulté.

-  > Le DSNA dit assumer totalement cette « mesure de régulation des AVE » pour éviter que des services déjà en difficulté et traditionnellement « donneurs » ne soient en situation critique. Les temps sont difficiles pour les AVE IESSA et la période électorale ne lui semble pas propice à une concertation avec les OS sur ce sujet.

Nouvelle tour et nouveau Bloc Technique :

L’UNSA-IESSA a demandé des précisions sur les décisions et le planning en souhaitant que la construction du NBT soit la plus proche possible de la construction de la tour, voire simultanée.

-  >Il a été confirmé que le site au sud de la DSAC est retenu. La décision de construire la tour sera formellement prise à l’issue de l’étude technique qui déterminera la hauteur nécessaire. Le délai est ensuite d’environ 5 ans. Vus le coût de ce projet et les autres projets de la DSNA pour les années à venir, le phasage des 2 opérations est incontournable.

Embauche chef Service Exploitation retraité :

Il s’agit d’une mission ponctuelle qui lui serait confiée sur l’interface Lyon/Genève dans le cadre du FABEC. Il ne sera pas chargé de gérer des dossiers locaux. pour le DSNA, si cette mission doit engendrer des problèmes sociaux localement, elle n’aura pas lieu. Le DSNA est prêt à faire autrement... Il ne veut pas déstructurer le service. C’est, pour lui, chose courante que de confier des missions à des personnes extérieures à la DSNA.

Service Exploitation :

Le poste d’adjoint au chef de Service Exploitation est créé. Il sera ouvert pour la CAP d’automne. Il est justifié par les nombreux projets à gérer au SNA-CE.

Basses couches (reprises d’approches) :

La décision de reprendre l’approche de Grenoble est déjà prise. Le DSNA lance une rationalisation nationale pour 2020 par pragmatisme et non par dogmatisme... Il n’y a pas de schéma établi à ce jour. Il demande de lancer une réflexion sur la reprise de l’approche de Chambéry.

Chambéry :

Manque d’effectif ICNA formé. La DSAC va délivrer un certificat de prestataire à VINCI valable jusqu’à mai 2012, pour mettre en place un AFIS le mercredi. Ce qui permet d’éviter la fermeture du terrain ce jour-là.


logo DOCUMENT 1653
Visite DSNA et DO 23/09/2011
23/09/2011
(PDF, 105.7 ko)


Dans la même rubrique
UNSA IESSA - http://www.iessa.org